0
Your Cart
0
Your Cart

🧾 Japan Pop Show Saint-Malo 2022 – Compte rendu

Le premier week-end de dĂ©cembre, Ayleen et Nalkozz ont exposĂ© Ă  la première Ă©dition de la Japan Pop Show qui se dĂ©roulait Ă  Saint-Malo. L’occasion pour nous de rencontrer le public breton et plus particulièrement les bretilliens, que nous cĂ´toyons peu (la dernière fois, c’Ă©tait en 2017, lors de Sugoi, Ă  Rennes).


L’installation du stand s’est passĂ©e le samedi matin, dès 8h. Aucun contrĂ´le des portes d’entrĂ©e, on pouvait donc aller et venir comme bon nous semblait… Ă€ notre arrivĂ©e, nous avons entrepris de chercher le responsable stands de la convention. On a dĂ» traverser tout le parc expo pour le trouver. Ce dernier nous a proposĂ© un nouvel emplacement que l’on a refusĂ© Ă©tant donnĂ© sa situation gĂ©ographique dans la convention. Nous prĂ©fĂ©rions rester oĂą nous Ă©tions prĂ©vus, c’est-Ă -dire dans une partie un peu plus consacrĂ©e aux crĂ©ateurs. D’ailleurs, malgrĂ© cela, nous pouvions trouver des crĂ©ateurs dissĂ©minĂ©s ça et lĂ  du parc expo, ce qui est dommage, car ça pouvait crĂ©er une certaine confusion parmi les visiteurs… 

Mais oĂą est Nalkozz ?

Une fois notre stand prĂŞt, ces derniers ont commencĂ© Ă  arriver, Ă©tant donnĂ© que l’ouverture se faisait Ă  partir de 9h30 pour les VIP. Les regards sont timides, les interactions plutĂ´t faibles… Nous patientons un peu avant de faire nos premières ventes (les Dreamy Pocket ont toujours un grand succès !). Nous avons eu le plaisir de vendre quelques artbooks Switch Around et des BD New Game d’Evhell, qui nous a confiĂ© quelques exemplaires pour tenter de se vendre dans les conventions qu’ils ne font pas. La première journĂ©e s’est passĂ©e doucement mais n’a pas Ă©tĂ© vaine pour autant (mĂŞme si ça ne vaut pas une Art to Play haha).
Et gros bĂ©mol : la tempĂ©rature gĂ©nĂ©rale ! Il a fait froid toute la journĂ©e malgrĂ© les chauffages prĂ©sents au plafond. Ils ont Ă©tĂ© Ă©teints peu de temps avant l’ouverture pour ĂŞtre rallumĂ©s 30 minutes avant la fermeture… Bref, inutile ! Nous nous Ă©tions donc emmitouflĂ©s dans nos manteaux et Ă©charpes.

Le lendemain, nous sommes arrivĂ©s avec quelques minutes de retard par rapport Ă  l’horaire d’ouverture, c’est donc dans la prĂ©cipitation que nous avons rĂ©installĂ© les produits. Mais comme la veille, les ventes ont tardĂ© Ă  se faire, donc au final, notre retard n’a eu aucun impact haha. La journĂ©e a Ă©tĂ© bien plus calme que la première, si bien qu’Ă  partir de 16h, plus personne ne passait dans les allĂ©es. Nous avons ainsi commencĂ© Ă  remballer notre stand vers 17h30 (une demi-heure avant la fermeture officielle donc)…

Pour faire court, c’est une convention que nous ne referons pas, du moins pas dans l’immédiat. Nous n’avons croisé aucun orga durant toute la durée du salon, les ¾ des stands étaient orientés fanarts/ dropshipping/ contrefaçons, bref, sans grand respect pour le consommateur ou les jeunes créateurs originaux. D’un point de vue ambiance, à part du Just Dance, une scène de conférence et mini-concerts et un petit coin jeu vidéo, il n’y avait aucune animation intéressante. Le parc expo n’était pas très grand, le tour était ainsi vite fait. Payer une entrée pour 2 ou 3h sur place, ce n’est pas très valable pour les visiteurs.

L’année 2022 se termine ainsi en terme de convention pour The Dreamcatchers !


Nous vous donnons rendez-vous fin janvier pour le salon du manga de Trébeurden, les 28 et 29 janviers 2023 !

Bonnes fĂŞtes de fin d’annĂ©e Ă  tous et Ă  l’annĂ©e prochaine. <3